09 janvier 2015

Les 7 tendances RP & digitales 2015 : Plus de stratégie et plus d’audace !

Le métier des relations presse a connu de profondes transformations ces dernières années avec la montée en puissance des réseaux sociaux et du digital. Son périmètre d’intervention ne cesse de croître. Beaucoup se sont questionnés sur la nécessité de conserver les relations presse telles qu’on les a connues. En cherchant un véritable ROI dans les réseaux sociaux, les entreprises confient désormais aux agences RP les commandes d’une réflexion globale de stratégie de communication et d’influence.

Si aujourd’hui la tendance est d’élaborer un calendrier commun de contenu pour nourrir les flux RP et medias sociaux, les outils et les moyens utilisés pour communiquer doivent être repensés pour s’adapter à l’entreprise 2.0.

onechocolate a ainsi identifié les 7 tendances RP & digitales les plus significatives pour 2015 :

#1 Osez l’audace !

La valeur d’une agence réside, bien entendu, dans son carnet d’adresse et dans le bon relationnel qu’elle peut avoir avec les journalistes. Mais ce qui la distingue, c’est également  sa capacité à penser « out of the box » grâce à une stratégie efficace et adaptée à l’entreprise et aux cibles qu’elle souhaite toucher. L’agence doit être capable, en analysant le marché et les concurrents, de proposer de manière proactive à son client des idées « fraîches », des campagnes audacieuses, un positionnement différenciant et une approche originale. Sortir des sentiers battus est la stratégie payante pour 2015.

 

#2 Les RP as a Service

Les tendances actuelles convergent toutes vers des services additionnels assurés par des prestataires, sans engagement longue durée. Les relations presse n’échappent pas à ce phénomène. En plus, avec l’optimisation des budgets communication, les entreprises sont en demande d’agences « couteaux suisses » capables de décliner et d’adapter une campagne de communication sur plusieurs canaux et ce grâce à des « RP à la carte ». Les agences doivent donc s’adapter, chercher de nouveaux leviers de croissance.

#3 La marque à la recherche de ses influenceurs

Si rechercher des influenceurs pour les marques n’est pas nouveau, c’est  l’automatisation qui a pris le pas sur la recherche « manuelle ». En effet,  dénicher le bon influenceur, celui qui deviendra l’ambassadeur de la marque, qui partage les valeurs de la marque, qui dispose d’un réseau suffisamment influent pour avoir un réel impact sur les campagnes, c’est parfois chercher le mouton à 5 pattes ! Pour se dédouaner du temps d’une recherche fastidieuse, des outils très performants comme Traackr ou Sysomos répondent à ces problématiques grâce à des algorithmes puissants. Les community managers ont recourt à ce type d’outils qui industrialisent toujours plus la recherche d’influenceurs.

#4 Le communiqué de presse ne suffit plus !

Auparavant, envoyer un communiqué de presse permettait de générer de nombreuses retombées presse or, aujourd’hui, il n’a plus la même portée. Il a toujours une valeur officielle et indispensable pour les entreprises mais cette valeur tend à jouer un rôle de source chronologique d’annonces majeures, fournissant ainsi une histoire documentée à  l’entreprise. En effet, les journalistes ne se contentent plus d’une information formalisée par un communiqué. Ils attendent des informations pré-packagées ; certains ont déjà adopté le communiqué de presse 2.0 fournissant contenus, images, vidéos sur une seule plateforme ou bien d’un hub hébergeant tous les visuels dont les journalistes ont besoin (Pinterest est un outil idéal pour cela). Mais quand on ne s’appelle pas Microsoft ou Apple, il est difficile d’interpeler les media uniquement via cet outil et de se frayer un chemin dans ce monde de communication saturé. Pour autant, les journalistes sont à la recherche de contenus originaux qui diffèrent de ceux qu’ils reçoivent en permanence. Alors pour y parvenir la meilleure astuce est de s’éloigner des standards de la communication pour se créer son propre tempo médiatique !

#5 Des réseaux sociaux moins cloisonnés mais plus exigeants

Les réseaux sociaux ont encore évolué vers  plus de maturité en 2014. Aucun nouvel acteur marquant sur le marché mais des services devenus encore plus mobiles pour s’adapter aux modes de vie nomades des utilisateurs. Pour autant, si les internautes acceptaient d’une marque internationale qu’elle ne communique qu’en anglais par exemple, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Pour se fondre dans la culture du pays, les marques doivent être plus attentives et adapter leurs actions et surtout la langue dans laquelle elle s’exprime pour communiquer efficacement avec leur communauté. De plus, l’année 2015 sera certainement l’année du ROI social et l’intégration de plus d’opérations médiatiques payantes.

#6 L’année de la vidéo

Les vidéos proposant un contenu éducatif (surtout pas promotionnel) auront la part belle dans le développement de contenu de la marque. L’humain prend sa place facilement dans ce média qui va être de plus en plus populaire, même dans les campagnes B2B.

#7 Le contenu continue

Le concept « Content is king » va continuer en 2015 avec encore plus de réflexion pour donner envie aux internautes de le partager. Le contenu, sous toutes ses formes, doit refléter les valeurs et la personnalité de l’entreprise, et le challenge de maintenir l’intérêt des communautés dans la durée exigera des stratégies alliant éducation, humour et interaction en permanence.